Saisie 72500 euros à l’aéroport d’Alger : Un phénomène qui reprend de plus belle

Les services de la Police des frontières de l’aéroport international Houari Boumediène d’Alger ont arrêté un individu en possession de 72.500 euros qu’il a dissimulé dans ses bagages. C’est ce qu’a indiqué un communiqué de la Direction générale de la Sûreté nationale, précisant que «la personne arrêtée s’apprêtait à rallier l’aéroport turc d’Istanbul. «Les procédures d’enquête ayant été parachevées, le mise en cause a été présenté devant le parquet », explique le communiqué. Les transferts illicites de capitaux représentent une véritable menace pour l’économie nationale, voire pour la sécurité nationale. Ce phénomène prend de l’ampleur ces derniers mois à telle enseigne que les saisies sont également nombreuses.  En effet, les services de la Police des frontières de l’aéroport d’Alger ont, au début de l’année en cours, saisi une somme de 50.000 euros soigneusement dissimulés dans les bagages d’un passager s’apprêtant à rallier la Turquie. Commerçant de profession, le mis en cause a, lors de sa présentation devant le parquet près le Tribunal de Dar El Beida, avoué les faits lui ayant été attribués, à savoir la fuite des capitaux, transgression de la loi régissant le transfert et les mouvements des capitaux et des devises. Ayant été jugé sur citation directe, l’accusé a, devant la barre, maintenu ses déclarations qu’il a tenu lors de l’instruction expliquant tout en reconnaissant que «la somme qui été en sa possession devrait lui servir pour régler des achats de tissus qu’il a commandé et qui sont bloqués en Turquie depuis l’avènement de la crise sanitaire; suivi par la fermeture des frontières». Les tentatives de transfert illicite de devise ont repris depuis la réouverture des frontières.  Les services des douanes et de la police des frontières au niveau des aéroports ont réussi à les arrêter à plusieurs reprises. La Direction générale de la sûreté nationale fait état d’importantes saisies opérées  entre le 1er juin et le 30 novembre 2021. Ces dernières sont arrêtées à plus de  634 000 euros, ayant fait l’objet de tentatives de transfert illicite opérées par des passagers devant rallier Paris, Istanbul et Dubaï. La même source a fait état de «43 personnes impliquées et qui ont été arrêtées par les services de sécurité». La dernière saisie en date remonte au début du mois en cours. Les services de la police aux frontières de l’aéroport ont déjoué une tentative de transfert illicite vers Istanbul de 165 000 euros, dissimulés dans ses bagages d’un ressortissant turc.

Salim Abdenour

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.