Une délégation de la CAF dès demain à Alger : CHAN-2022 : l’Ultime test

C’est la dernière ligne droite pour l’organisation du Championnat d’Afrique des Nations 2022 prévu en Algérie du 13 au 4 février prochains. Les préparatifs se sont accélérés au cours des derniers moins pour faire cet événement sportif continental une réussite toute aussi retentissante que les Jeux méditerranéens d’Oran. Dans ce sens, une délégation de la Confédération africaine de football sera dès aujourd’hui à Alger pour suivre les derniers détails techniques avant le début de la compétition.

La Confédération africaine de football a annoncé hier dans un communiqué qu’une délégation d’experts techniques dans divers domaines opérationnels arrivera aujourd’hui en Algérie pour visiter les trois villes retenues pour abriter les rencontres le CHAN-2022 réservé soit Alger, Oran et Constantine. « L’équipe d’inspection arrivera ce jeudi 22 septembre à Alger et donnera le coup d’envoi des visites le lendemain, vendredi 23 septembre à Constantine. Le jour suivant, samedi 24 septembre, la délégation sera à Oran. Dimanche 25 et lundi 26 septembre, elle sera dans la capitale Alger », précise la CAF sur son site officiel. Il s’agira de passer en revue l’ensemble des détails liés à l’organisation de la compétition. C’est dans ce sens que cette délégation sera composée d’experts techniques des compétitions, du marketing, de la télévision, de la sûreté et de la sécurité, de l’hospitalité, du protocole, des services médicaux, des médias et autres, ajoute la même source. »A trois mois du tournoi, il est important d’évaluer l’état de préparation et de donner un feedback à nos hôtes. Au cours des derniers mois, de petites équipes de la CAF se sont rendues en Algérie pour inspecter les sites, mais cette inspection est majeure car elle couvre tous les aspects de la compétition. L’équipe d’inspection me rendra compte, ainsi qu’à notre Comité exécutif, des progrès accomplis », a déclaré le secrétaire général de la CAF, Veron Mosengo-Omba.Et d’ajouter:  » Nous attendons également avec impatience et préparons le tirage au sort final du samedi 1er octobre 2022. C’est un événement important dans le compte à rebours de l’évènement prévu l’année prochaine ».Outre les stades retenus pour la compétition, la délégation visitera « un certain nombre d’installations et de sites qui seront utilisés pendant les compétitions, notamment les hôtels, les hôpitaux, les sites d’entraînement et d’autres zones ». Il faut dire que la préparation des infrastructures et notamment sportive a accaparé une attention particulière des autorités et des responsables du secteur. Dans ce contexte, le président de la Fédération algérienne de football, Djahid Zefizef, a fait le point sur les préparatifs du CHAN il y quelques jours. Lors de son intervention sur les ondes de la radio algérienne, Zefizef a assuré que l’Algérie sera prête pour l’accueil de cette compétition avant le délai convenu, « les stades qui accueilleront les rencontres de la CHAN 2023 afficheront leurs dispositions avant le 31 décembre prochain. » avait-il précisé.

Notons dans ce sens que le stade du Stade du 5-juillet à Alger, stade de 85.000 places, où sont d’habitude domiciliés les matchs du Mouloudia club d’Alger a été fermé a été fermée dès la fin du championnat de Ligue 1 de la saison précédente pour le préparer à la compétition africaine. Le nouveau stade d’Oran ouvert à l’occasion des Jeux méditerranéens d’Oran est fin prêt et a même bénéficié d’une opération de la réfection de la pelouse juste après les JM. Le stade de 40.000 places accueillera dès demain les matchs amicaux de l’EN A et de l’EN A’ en cette date FIFA. Enfin le stade du 19 mai 1956 d’Annaba (56.000 places) et celui du Chahid Hamlaoui à Constantine (40.000 places) ont bénéficié d’importantes opérations de réhabilitation. Celui de Constantine est d’ailleurs fin-prêt et accueillera dès demain le premier match du Onze de Bougherra face au Nigéria, tandis que le stade d’Annaba doit être prêt avant la fin de l’année, assuré il y quelques jours le président de la FAF.

Notons que le ministre de la Jeunesse et des Sports a effectué une visite au début de ce mois à Annaba et Constantine pour évaluer l’état d’avancement des préparatifs et a assuré que l’état d’avancement des travaux permet « d’appréhender sereinement le CHAN 2023 ».Sebgag a, en outre, affirmé que « l’Algérie peut abriter toute manifestation sportive et de quelconque niveau que ce soit, et ce, grâce aux infrastructures réalisées ».Rappelant que l’Etat ne ménage aucun effort pour mobiliser tous les budgets nécessaires à l’aménagement et la modernisation des infrastructures sportives, le ministre a indiqué que « la vision du ministère de tutelle ne se limite pas aux préparatifs du CHAN 2023, mais également vise à rendre ces infrastructures sportives un legs et un acquis permanent à mettre à contribution dans toutes les occasions ».

Chokri Hafed

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.