Son contrat est prolongé / Belmadi : « Je reste ! »

En l’emportant vendredi soir par un but à zéro face à la sélection guinéenne, les Verts ont réussi leur première sortie en cette date Fifa et rempli l’objectif assigné : maintenir la nouvelle série d’invincibilité entamé au mois de janvier dernier. Ce qui permet aujourd’hui au Sélectionneur national de se projeter au-delà du mois de décembre. Djamel Belmadi a d’ailleurs annoncé la prolongation de son contrat qui arrive à terme à la fin de l’année.

C’est une nouvelle victoire qui tombe à point nommé pour celui qu’on surnomme le ministre du bonheur. Cible d’une nouvelle campagne de dénigrement depuis quelques jours, le coach national a mis à profit la conférence de presse qui a suivi la victoire des Fennecs face à la Guinée pour faire l’analyse de la rencontre, défendre ses choix, et surtout faire certaines mises au point. Il fait à ce propos une annonce fracassante : il entend rester à la tête de la barre technique de l’EN avec la prolongation de son contrat qui arrive à terme au mois de décembre prochain. «Je signerai prochainement un avenant qui me permet de prolonger mon contrat, même si j’ai toujours considéré que ma relation avec la sélection de mon pays est plutôt un contrat moral », a déclaré Belmadi qui en profite pour afficher les nouveau objectifs fixés pour les Verts. «J’estime que nous avons un challenge très intéressant à réaliser, à savoir faire progresser l’équipe nationale, surtout qu’en Afrique, notre continent où nous sommes souvent appelés à nous produire, il n y a désormais plus de petites équipes, et les difficultés se font de plus en plus ressentir », a-t-il dit.Il s’agit là, a le coach national, du principal stimulant qui l’incite à prolonger son séjour aux commandes techniques de l’équipe nationale qu’il avait rejoint en 2018. «Si je n’avais pas cette ambition-là, j’aurais déjà passé le témoin à un autre’’, a-t-il encore dit.«Nous devons nous qualifier à la prochaine Coupe d’Afrique des nations. Nous ne sommes qu’à mi-chemin. Ce n’est pas le moment de parler des qualificatifs du Mondial-2026. Cela dit, les joueurs savent ce que j’attends d’eux. Ceux qui sont prêts à aller au charbon sont les bienvenus, ceux qui ne sont pas prêts, ils doivent quitter le navire », a-t-il prévenu.

Le Sélectionneur national défendra par ailleurs ses choix pour la rencontre de vendredi soir et estime que«cette confrontation face à la Guinée n’a pas dérogé à la règle de l’historique des matchs entre les deux sélections et qui ont été souvent disputées. D’ailleurs, cet adversaire nous a souvent battu, et nous a causé aujourd’hui d’énormes « ».

Au cours de ce match, les camarades du capitaine du jour, Ramy Bensebaïni, ont rendu une copie très modeste, notamment en première mi-temps. Un rendement auquel s’attendait leur coach, selon ses dires.«C’est tout à fait normal qu’il n’y ait pas encore d’automatismes au sein du onze que j’ai aligné. Beaucoup de joueurs évoluent pour la première fois ensemble. Je m’attendais à ces difficultés, car il faut jouer encore des matchs pour que la machine soit bien huilée. D’ailleurs, l’incorporation de certains cadres lors de la deuxième mi-temps a permis à notre équipe de mieux s’exprimer, en campant dans la zone de l’adversaire tout au long de cette période ou presque’’, a-t-il analysé.

Invité à commenter le retour de Nabil Bentaleb, absent des rangs des Verts depuis 2018, Belmadi n’a pas tari d’éloges sur le milieu de terrain d’Angers SCO (Ligue 1, France), estimant que le poste de sentinelle, où il a été aligné, ‘’lui sied parfaitement’’.Même satisfaction concernant le jeune défenseur central, Mohamed-Amine Tougaï et le gardien de but Mustapha Zeghba, deux éléments qui sont en train d’enchaîner leurs tout premiers matchs sous le maillot national. Il a également commenté la prestation en demi-teinte de Delort, de retour en Sélection après en avoir été exclu plusieurs mois.  « Delort avait une certaine nervosité. Cela a impacté sa prestation. En outre, il n’a pas été bien servi des fois. C’est le risque à prendre lorsqu’on teste des nouvelles choses en équipe nationale »,explique-t-il.Enfin, concernant le prochain match amical que les Verts vont livrer mardi, dans le même stade d’Oran, face au Nigéria, le coach national s’attend à une autre ‘’opposition compliquée’’, ajoutant qu’il prédisait que l’adversaire, ‘’vienne avec un esprit de revanchard’’. Allusion faite aux deux dernières confrontations entre les deux sélections soldées par deux victoires en faveur des Verts.La bande à Belmadi a dû attendre jusqu’à la 79’ pour délivrer les 40.000 fans présents dans les tribunes du nouveau stade d’Oran, grâce à un but signé par le meilleur buteur de l’histoire de l’équipe nationale, Islam Slimani, auteur de sa 41e réalisation sous le maillot de la sélection algérienne.

Chokri Hafed

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *