L’Opep célèbre le 6éme anniversaire de l’Accord d’Alger : Un « tournant » dans l’histoire de l’industrie pétrolière

L’Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP)  a célébré hier le sixième anniversaire de l’adoption de l’Accord historique d’Alger, conclu lors de la 170e réunion de la Conférence de l’Organisation, tenue le 28 septembre 2016 à Alger.

« Il y a six ans, la Conférence de l’Opep a tenu sa 170e réunion extraordinaire dans la capitale algérienne pour discuter de l’évolution du marché pétrolier et des moyens délibérés pour remédier au grave déséquilibre du marché. Parmi les principales décisions prises figurait la création d’un comité de haut niveau chargé d’élaborer un cadre de consultations entre les pays de l’Opep et les pays producteurs de pétrole non membres de l’Opep », a indiqué hier l’Organisation sur son site web.Ces décisions « cruciales »  ont finalement conduit à la signature de l’Accord de Vienne lors de la 171e réunion de la Conférence de l’Opep , le 30 novembre 2016 et de la Déclaration de coopération » (DoC) historique, entre l’Opep et les pays non membres de l’Opep (l’OPEP+), le 10 décembre de la même année à Vienne, en Autriche, rappelle l’Organisation.Cité dans le communiqué , le secrétaire général de l’Opep, Haitham Al Ghais, estime que la signature de l’accord d’Alger marquait « un moment important dans l’histoire de l’industrie pétrolière mondiale, car elle a jeté les bases de ce qui est devenu plus tard un cadre sans précédent de coopération entre les pays membres de l’Opep et les pays producteurs de pétrole non membres de l’Opep , connu sous le nom de +Déclaration de coopération+ ». » Grâce à nos efforts collectifs, les 23 pays participant à la DoC ont soutenu, ensemble, la stabilité du marché pétrolier dans l’intérêt de tous les producteurs, consommateurs, investisseurs et de l’économie mondiale dans son ensemble pendant près de six ans. Il ne fait aucun doute que nous serions dans une situation différente sans les décisions décisives prises à Alger en 2016 « , a ajouté le secrétaire général.Plus tôt ce mois, l’Organisation a célébré le 62e anniversaire depuis sa fondation en 1960 à Baghdad (Irak) , par les cinq membres fondateurs à savoir l’Iran, l’Irak, le Koweït, l’Arabie saoudite et le Venezuela. Actuellement, l’Organisation est composée de 13 pays membres.

APS

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *