Sahara occidental : La Russie souligne l’importance d’une solution juste au conflit

La Russie a souligné l’importance de parvenir à une solution « juste » et « mutuellement acceptable » au conflit au Sahara occidental, lors de la rencontre entre son chef de la diplomatie Sergueï Lavrov, et l’envoyé personnel du secrétaire général de l’ONU pour le Sahara occidental, Staffan de Mistura, vendredi à Moscou.Lors de cette rencontre, les deux hommes ont discuté de la situation qui prévaut au Sahara occidental ainsi que l’état et les perspectives du processus de règlement de ce conflit, a indiqué le ministère des Affaires étrangères russe sur Telegram.A cet égard, Moscou « a souligné l’importance de parvenir à une solution juste, à long terme et mutuellement acceptable au conflit du Sahara occidental sur la base des résolutions pertinentes du Conseil de sécurité de l’ONU », indique la diplomatie russe

Les deux hommes ont également évoqué le « rôle stabilisateur de la Mission des Nations unies pour le référendum au Sahara occidental (MINURSO) et la nécessité de maintenir une interaction avec les parties au conflit », a poursuivi la même source.

La rencontre de De Mistura avec le chef de la diplomatie russe, dont le pays est membre permanent du Conseil de sécurité et aussi membre du « Groupe des amis du Sahara occidental au Conseil de sécurité », s’inscrit dans le cadre de la série de rencontres et de consultations tenues par l’envoyé onusien pour le Sahara occidental depuis sa nomination, avec plusieurs responsables internationaux qui ont abordé les développements de la question sahraouie et les perspectives de relance du processus politique sous l’égide de l’ONU, dans le but du parachèvement de la décolonisation au Sahara occidental, dernière colonie en Afrique.La tournée de De Mistura intervient au moment où le Conseil de sécurité se réunit durant ce mois d’octobre pour examiner les développements de la question sahraouie et le renouvellement du mandat de la MINURSO.L’envoyé personnel du secrétaire général de l’ONU devra présenter un rapport sur les derniers développements au Sahara occidental, au moment où l’occupant marocain continue de violer la légalité internationale et de rejeter toute démarche internationale pour le règlement de ce conflit.Lors des sessions du Conseil de sécurité qui seront présidées par le Gabon, qui assure la présidence tournante du Conseil, un exposé sur le dossier du Sahara Occidental sera présenté aux membres par le Représentant spécial du Secrétaire général des Nations unies au Sahara occidental, chef de la mission MINURSO, Alexandre Ivanko ainsi que l’envoyé personnel du Secrétaire général de l’ONU, Staffan de Mistura.

Le Conseil se réunit également peu de temps après une tournée effectuée début septembre dernier par Staffan De Mistura dans la région, où il s’est enquis des conditions de vie dans les camps de réfugiés sahraouis et relevé la détresse du peuple sahraoui, face à la violation  continue par le Maroc de la légalité internationale et son rejet de tous les efforts internationaux visant à résoudre le conflit au Sahara occidental.Le Maroc continue de faire fi des résolutions de la légalité internationale depuis la nomination du premier envoyé au Sahara Occidental, en l’absence d’une réaction sérieuse de l’Organisation des Nations-Unies (ONU). Il convient, à ce propos, de rappeler qu’en juillet dernier, les autorités d’occupation marocaines ont empêché l’Envoyé personnel du SG de l’ONU, lors de sa visite au Maroc dans le cadre de sa tournée dans la région, de se rendre aux territoires occupés du Sahara occidental.

Chokri H.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *