Après l’installation des générateurs d’oxygène : Des structures sanitaires soulagées

Alors que les actions de solidarité se poursuivent, des concentrateurs d’oxygène acquis justement dans ce cadre sont en train d’être installés à travers plusieurs structures sanitaires des actions de volontariat se multiplient à travers les villages et les quartiers pour enfin rendre opérationnels ce matériel longtemps attendu par les malades.= Dans ce cadre, il est à relever le vaste élan de solidarité qui a suivi l’appel des comités de quartiers de la ville de Tizi-Ouzou à une quête pour la dotation du Centre Hospitalo-universitaire Mohamed Nédir de la ville des Genêts d’un grand concentrateur d’oxygène. Un établissement qui a dû faire face à la hausse vertigineuse du nombre de malades du Covid-19 hospitalisés qui a atteint les 380 patients. La direction du CHU de Tizi-Ouzou a installé un chapiteau sanitaire de 24 lits pour contenir le flux. Parallèlement donc, les jeunes habitants des quartiers de la ville de Tizi-Ouzou ont lancé une vaste opération de collecte d’argent pour l’acquisition d’un générateur d’oxygène. Selon les initiateurs, la quête a déjà récolté la moitié des financements nécessaires et elle continue à travers l’installation de nombreux points.Parallèlement à la quête dont bénéficie le CHU Nédir, des établissements hospitaliers ont connu une activité citoyenne intense ce week-end. C’est ainsi que l’EPSP de la daïra d’Ouaguenoun a été doté d’un concentrateur d’oxygène grâce au volontariat organisé par les jeunes de la région. Très mobilisés durant deux jours, les jeunes volontaires fortement soutenus par des entrepreneurs locaux ont réalisé la plate-forme nécessaires à l’installation du matériel en l’espace d’une journée. Idem pour l’hôpital de la ville de Draa El Mizan qui a finalement été doté d’un concentrateur qui a permis de soulager les malades malgré la pression qui reste encore grande. A Larbaa Naït Irathen, l’établissement sanitaire de la ville a été également été doté de ce matériel longtemps réclamé et acquis grâce à la participation active des entrepreneurs locaux qui ont favorablement répondu à l’appel des citoyens.
Enfin, il faut rappeler que les établissements sanitaires de Tigzirt, Boghni et Azeffoun sont relativement soulagé après l’installation des générateurs. Bien que la pression est restée forte sur les capacités de ces hôpitaux, il n’en demeure que le matériel acquis a fortement soulagé les malades qui ont longtemps attendu l’arrivée de ce matériel acquis grâce aux dont des bienfaiteurs. L’on annonce également d’autres acquisitions qui vont concerner les petites structures situées dans les villages. A ce sujet, une quête a été lancée et a déjà récolté la grande partie des financements nécessaires pour l’acquisition d’un stock de bouteilles d’oxygène qui seront utilisées par d’éventuels malades.
Kamel Naït Ameur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.