Entretiens entre le Président Tebboune et l’Émir du Qatar : Peser sur l’échiquier

La visite d’État du Président de la République, Abdelmadjid Tebboune, au Qatar revêt un caractère exceptionnel, aussi bien pour l’Algérie que pour le Qatar. 

Une visite qui a pour objectif de renforcer la coordination entre deux acteurs clés sur la scène régionale, mais aussi sur le marché gazier. Le calendrier choisi pour cette visite n’est d’ailleurs pas fortuit, car elle intervient à la veille du 6eSommet du Forum des pays exportateurs de gaz (GECF) qui doit s’ouvrir demain à Doha et auquel le Président Tebboune doit prendre part. Un Sommet qui intervient dans un contexte géostratégique particulier marqué par la crise ukrainienne qui fait peser des menaces sur l’approvisionnement du marché gazier, notamment en Europe. Une crise qui appelle à des efforts de stabilisation d’un marché déjà tendu et dans lesquels le Qatar et l’Algérie sont appelés à jouer un rôle, sans oublier pour autant de veiller à la sauvegarde des intérêts des producteurs traditionnels de gaz et d’entretenir le dialogue dans les alliances déjà en place, dans le cadre du GECF et de l’Opep+ notamment. Et en ce sens que la coordination entre Alger et Doha revêt une importance particulière

Cette visite intervient également à quelques mois de la tenue du Sommet arabe à Alger, qui doit permettre de réunifier les rangs arabes, consolider l’action arabe commune et faire barrage à ceux qui tentent d’entretenir la division. Il s’agira surtout de se pencher sur la question palestinienne qui sera au cœur de ce Sommet et de relancer l’initiative arabe de paix. Dans ce contexte, l’Emir de l’Etat du Qatar, Cheikh Tamim ben Hamad Al-Thani a, dans une déclaration qu’il a posté sur son compte Twitter, indiqué qu’«il œuvrait avec le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, à la promotion de la coopération bilatérale à la hauteur des ambitions des deux peuples frères», ajoutant que «nous, au Qatar, sommes fiers de nos relations fraternelles avec nos frères en Algérie». L’Emir de l’Etat du Qatar a ajouté que «nous œuvrons avec mon frère, le Président Abdelmadjid Tebboune, à la promotion de la coopération bilatérale à la hauteur des ambitions des deux peuples frères». Il a annoncé «avoir examiné avec le Président Tebboune l’action arabe commune et les moyens de la renforcer et de relever les défis auxquels sont confrontés la région et la nation arabes». Le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, s’est entretenu hier, à Doha, avec l’Emir de l’Etat du Qatar. Cette visite a été marquée par entretiens bilatéraux élargis aux ministres et responsables des deux pays, en plus de l’entretien, en en tête-à-tête, entre le Président Tebboune et l’Émir du Qatar. L’Agence de presse qatarie « QNA » a, dans ce sens, indiqué que «la  visite du président de la République, Abdelmadjid Tebboune, entamée samedi au Qatar, revêt un caractère exceptionnel», soulignant qu’«elle devrait contribuer au développement et au renforcement des relations entre les deux pays».  Dans son compte rendu, intitulé « Des étapes lumineuses et des relations historiques qui ne cessent de se développer», l’agence a relevé  que «la visite du Président Tebboune au Qatar revêt une dimension exceptionnelle de par son timing». Car, souligne l’Agence Qatarie, elle «intervient avant la tenue du sommet arabe qu’abritera l’Algérie et coïncide avec le 6ème sommet des chefs d’Etat membres du Forum des pays exportateurs de gaz (GECF), devant se tenir le 22 février dans la capitale Qatarie, Doha. «Les deux pays figurent parmi les grands producteurs et exportateurs du gaz naturel dans le monde et constituent des États pivots au sein de la Ligue arabe et sur la scène régionale», a noté l’Agence de presse. Et d’ajouter que cette visite s’inscrit «dans le cadre des relations historiques privilégiées entre les deux pays et de l’attachement commun et pérenne à les consolider et à les promouvoir vers des perspectives prometteuses et élargies au mieux des intérêts, des objectifs et des aspirations communes des deux pays et peuples frères». «La visite et les discussions ont tournée autour de la contribution des deux pays au développement et au renforcement des relations entre Doha et Alger dans plusieurs domaines, en sus de mobiliser davantage d’appui et de soutien aux questions arabes et internationales autour desquelles les deux pays  partagent la même vision », ajoute la même source, soulignant que «les relations entre l’Algérie et le Qatar sont fondées sur le respect mutuel, la concertation et la coordination permanente autour des questions d’intérêt commun». «Ces relations historiques se sont renforcées et ancrées davantage à travers les visites échangées par les dirigeants des deux pays», rappelle l’Agence. La dernière en date remonte au mois de février 2020, lorsque l’Émir du Qatar s’est rendu en Algérie. Cette visite, indique l’Agence qatarie, a «contribué à l’approfondissement de la coopération bilatérale à tous les plans, notamment économique et l’investissement qui connaissent une croissance rapide et effrénée».

Salim Abdenour

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *