Plan de lutte contre les feux de forêts : Des pistes ouvertes et 800.000 arbres plantés

La Direction générale des forêts a mis tous les moyens nécessaires pour faire face aux incendies durant la saison estivale, selon le Directeur général de cet organisme, Djamel Touahria qui a précisé hier hier lors de son passage dans l’émission matinale de la chaîne Une de la radio algérienne que « pour cet objectif, ses services ont procédé à l’ouverture de nombreuses pistes parallèlement à la plantation de quelques 800.000 arbres dans le cadre de la campagne nationale de plantation d’arbres ». La nouvelle stratégie nationale de lutte contre les feux de forêts, explique-t-il, implique les citoyens, les associations activant dans le domaine de la protection de l’environnement et des forêts. Une collaboration qui se fera, ajoute-t-il, en partenariat avec les services de la Protection civile.

Dans ce cadre justement, explique M. Touahria, « plusieurs actions sont déjà entamées à l’instar des opérations de nettoyage des forêts ainsi que la répartition à travers les forêts de points d’eau permettant ainsi l’intervention dans les meilleurs délais ».  Le même responsable fera état également de « la mobilisation d’engins pour les interventions rapides dans une quarantaine de wilayas outre les postes de contrôles et de surveillance permettant de donner l’alerte rapidement en cas déclenchement d’un incendie ». Sur le plan de la sensibilisation, M. Touahria a évoqué l’un des facteurs humains les plus répandus parmi les causes des incendies à savoir « les incendies causés dans les forêts par les familles qui viennent pour les pique-niques et repartent en abandonnant les feux allumés. L’intervenant appellera d’ailleurs à ce sujet les familles à ne pas allumer des feux dans les forêts pour éviter des incendies ravageurs ». Abordant par ailleurs plus longuement la campagne nationale de reboisement, le Directeur général des services des forêts a fait état de « la plantation de 800 000 arbres tandis que les opérations se poursuivent encore  en collaboration avec le mouvement associatif impliqué dans la protection de l’environnement et des forêts ». M. Touahria qui évoque à ce même sujet la célébration de la Journée internationale de la biodiversité célébrée le 22 mai de chaque année, n’a pas manqué de signaler le riche programme de sensibilisation qui se déroulera,  à cette occasion, à travers toutes les wilayas. Le sujet, explique-t-il, est d’une grande importance  pour le rôle vital du potentiel forestier qu’il faudra absolument protéger notamment avec la mise sur pied d’un véritable arsenal juridique. Un objectif pour lequel, ajoute M. Touahria, l’Algérie est pleinement engagée aux côtés d’autres pays et des organisations internationales pour la protection de la biodiversité. Dans cette optique justement, conclut-il, « l’Algérie a signé de nombreuses conventions notamment avec l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture ». 

Kamel Naït Ameur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.