Prise en charge du cancer, de la sclérose en plaque et de l’hémophilie : Les commissions d’orientation installées

C’est en présence des spécialistes des établissements hospitaliers concernés que le ministère de la Santé et le laboratoire suisse Roche ont installé, mardi, les commissions exécutives et d’orientation pour  la prise en charge du cancer, de la  sclérose en plaque et de l’hémophilie. Les trois commissions installées élaboreront une feuille de route à soumettre à la Commission d’orientation en vue de son adoption.  «Elles sont mises en place dans le cadre de l’amélioration de la prise en charge des malades, le traitement thérapeutique conventionnel et la formation, en plus de la coordination entre les services concernés pour l’appui des soins à domicile au profit des hémophiles», a expliqué le Dr. Laila Benbernou, directrice des programmes de soins, de l’éthique et de la déontologie médicale. Abordant certains  services de cancérologie, Mme Benbernou a affirmé que «des services pilotes seront choisis pour la prise en charge des cancéreux ». Il s’agit, ajoute la directrice, d’une «expérience qui sera généralisée à travers le territoire national, notamment dans les Hauts-plateaux et le Sud où les patients sont dans l’incapacité de se déplacer pour leurs soins», ajoutant que «la prise en charge se fera à distance ou à domicile pour permettre au malade de rester dans son entourage familial». Le directeur général du laboratoire Roche Algérie, le Dr.  Khalil Kadaoui a fait savoir que «certaines prestations sanitaires, qui seront fournies par le laboratoire aux malades, permettront de désengorger et de réduire la pression sur les hôpitaux». Et d’assurer que «notre laboratoire met son expérience à la disposition des services concernés pour la prise en charge du cancer, de la sclérose en plaque et de l’hémophilie».

Salim Abdenour

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.