L’art de l’impolitesse…

« Eh ! Combien tu touches ? » Euh ! Sauf erreur, je pense que seule ma moitié est en droit de me poser une telle question indiscrète, somme toute. Mais bon, chez nous on peut tout se permettre, parler la bouche pleine, mâcher un chewing-gum en s’adressant à quelqu’un dans une conférence de presse, roter publiquement et surtout à table en présence d’invités. On peut aussi ôter ses chaussures dans un bus plein à craquer et on peut même cracher là où on veut et quand on veut. On peut même assister à une conférence de presse mal douché et dégoulinant de sueur et surtout faire le beau. Alors demander à quelqu’un « combien il touche », c’est même très prisé chez certains. Et Belmadi en a eu pour son argent le pauvre. Il a même eu droit à une séance de « masticage ». Il a eu tout le loisir de compter la pauvre dentition du mec qui semble détenir l’art du « comment poser une question tout en mâchouillant du chewing-gum ». Je comprends le coach, meskine qui s’est senti « haggar » (méprisé, dans le langage de nos émigrés). Non Belmadi, on ne t’a pas « haggar » on a juste lâcher quelques chiots sur toi !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.