Semaine internationale de l’Entrepreneuriat : Une campagne de sensibilisation au profit de plus de 100.000 étudiants

Plus de 100 000 étudiants ont bénéficié, à travers l’ensemble du territoire national, d’une campagne de sensibilisation et de formation dans le domaine de l’entrepreneuriat, organisée par l’accélérateur public de start-up « Algeria venture », à l’occasion de la Semaine internationale de l’entrepreneuriat, a indiqué, samedi, un communiqué du ministère de l’Economie de la connaissance, des Start-up et des Micro-entreprises.Cette campagne organisée par l’accélérateur de start-up « Algeria Venture », qui est sous la tutelle du ministère de l’Economie de la connaissance, des Start-up et des Micro-entreprises, en partenariat avec la Direction Générale de la Recherche Scientifique et du Développement Technologique relevant du ministère de de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, s’inscrit dans le cadre de la Semaine internationale de l’entrepreneuriat du 14 au 21 novembre, ajoute la même source.Cette initiative a été organisée après plusieurs mois de préparation, notamment après la signature d’une convention cadre entre le ministère de  l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique et le ministère de de l’Economie de la connaissance, des Start-up et des Micro-entreprises, qui est à même de « soutenir la création des start-up dans le milieu universitaire », indique le communiqué.La campagne de sensibilisation, organisée à travers les différentes universités du pays, vise à consacrer l’esprit de l’entrepreneuriat et à l’encourager chez les étudiants afin de créer leurs start-up, selon le communiqué, qui a précisé qu’au cours de celle-ci, un nombre de sujets ont été abordés tels que la création d’entreprise, l’obtention du label start-up, la propriété intellectuelle, le financement, l’incubation, l’accélération et la croissance rapide des start-up.La campagne vise également à inciter les étudiants à s’engager dans l’entrepreneuriat et l’innovation et à bénéficier des dispositifs offerts par les autorités publiques afin de « répondre aux besoins croissants de l’économie algérienne en matière de création d’entreprises et de création d’emplois », explique le même la source.

APS

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *