Transport maritime : Moundji passe en revue le secteur

Présidant la réunion de coordination sur les activités de transport maritime des voyageurs et de marchandises et la gestion portuaire, le ministre des Transports, Abdallah Moundji, est revenu sur l’ensemble des chantiers devant être relancés dans le secteur. Il s’agit essentiellement des textes de loi encadrant ces activités pour lesquels le ministre a mis l’accent sur la nécessité de leur actualisation et les adapter à la conjoncture actuelle. Cette réunion a servi pour le ministre pour faire valoir le secteur et donner une série d’orientations entrant dans le cadre de l’approche relative à l’amélioration de la performance du transport maritime et de la gestion portuaire. Le communiqué du ministère des Transports fait savoir que le  ministre a mis l’accent sur la nécessité de «l’actualisation des textes de loi encadrant cette activité et leur adaptation aux règlements de l’Organisation maritime internationale et les différents engagements de l’Algérie sur le plan international». À ce propos, ajoute le document, Abdallah Moundji a appelé «à la mise en place d’un programme d’action pour honorer les engagements du secteur au titre du plan d’action du Gouvernement ; notamment dans son volet lié au développement de l’économie maritime du pays et la modernisation de la gestion des activités de transport maritime et des ports». La même source explique qu’il’«s’agit pour ce faire de mettre en place un système d’information permettant la modernisation et le développement de la gestion de ce mode de transport, en accordant davantage d’intérêt à la formation et au développement des ressources humaines, outre la modernisation des systèmes de gestion conformément aux normes internationales». Le ministre a également instruit les cadres et les responsables de son département les invitant à passer rapidement à la dématérialisation et à la numérisation de toutes les procédures relatives à l’activité de transport maritime et à la gestion portuaire, en focalisant sur les services électroniques efficaces au profit des citoyens et des opérateurs économiques, en plus du réexamen des activités de sous-traitance, et ce, dans l’objectif de les limiter et d’étudier la possibilité de recourir au marché national pour réduire le transfert de devises». Le document du département des Transports explique que «cette rencontre entre dans le cadre de l’examen de la contribution du secteur des Transports à la mise en œuvre du plan d’action du Gouvernement», «Le directeur général de la marine marchande et des ports, qui était accompagné des cadres de la direction général, a, à son tour, exposé la stratégie et le plan d’action tracé pour le développement de ce domaine vital, en plus des différentes mesures prises dans ce cadre», ajoute-t-on de même source, soulignant que «les projets futurs sur lesquels le Gouvernement compte pour la relance et la modernisation de ce mode de transport ont également été évoqués»,

Amar Malki

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.