Développement des capacités de production et réserves hydrocarbures : Sonatrach accélère la cadence

La Compagnie nationale des hydrocarbures entend accélérer le développement de ses champs pétroliers et gaziers à travers la mise en exploitation de plusieurs gisements. La finalité est d’augmenter les capacités algériennes de production d’hydrocarbures et consolider ainsi sa position en tant qu’acteur incontournable du marché pétrolier et gazier. 

La Sonatrach a annoncé hier l’entrée en production de pétrole brut du champ de Hassi Bir Rekaïz, situé dans le bassin de Berkine, un bassin dans lequel le groupe pétrolier national a fait récemment une découverte majeure et qu’il entend rapidement développer grâce à son partenariat avec Eni. Le champ de Hassi Bir Rekaïz produira quotidiennement pas moins de 60.000 barils de pétrole à terme. C’est ce qu’a indiqué le communiqué de la Sonatrach, annonçant «l’entrée en production du pétrole brut dudit champ,  Hassi Bir Rekaiz. Ainsi donc, les deux découvertes «Bou Goufa» et «Rhourde Ez Zita », via le raccordement de 17 puits à huile aux installations de traitement existantes au niveau de la région de Rhourde El Baguel. Ce projet, développé en partenariat avec la Société thaïlandaise pour l’exploration et la production de pétrole PTTEP, entre dans le cadre du contrat d’exploration & production, conclu le 17 janvier 2010,  s’inscrivant dans le cadre du plan de développement qui prévoit durant la première phase d’exploitationune production de de 13.000 barils/jour. «Dans sa seconde phase, le projet porte sur le développement des huit autres gisements découverts dans le périmètre contractuel, permettant d’atteindre un niveau de production de l’ordre de 60.000 barils/jour», ajoute le communiqué. 

Sonatrach accélère ainsi son programme de développement en amont destiné à renforcer ses capacités de production et augmenter ses réserves, d’autant que le domaine minier national reste sous-exploré et sous-exploité. L’importance de ce gisement met d’ailleurs en lumière le potentiel du domaine minier national et notamment les capacités du bassin de Berkine. Il est utile de rappeler dans ce contexte, qu’au niveau de ce même bassin la Sonatrach, en partenariat avec le groupe italien ENI, a annoncé  au mois de mars dernier avoir fait «une importante découverte de pétrole brut dans le périmètre de recherche Zemlet El Arbi, après avoir réalisé avec succès le forage du 1er puits d’exploration dans ce périmètre». La Sonatrach a indiqué avoir réalisé avec succès, avec son partenaire ENI, le forage du premier puits d’exploration (wildcat) HDLE-1 dans le périmètre de recherche Zemlet El Arbi situé dans le Bassin de Berkine ». La même source a expliqué que «durant le test de production, le puits a donné lieu à 46.4 m3/heure (soit 7000 barils/jour) d’huile et 140.000 m3/jour de gaz associé », ajoutant que «les estimations préliminaires montrent que la structure HDLE renferme environ 140 millions de barils de pétrole brut en place». En étroite collaboration, la Sonatrach et Eni,  œuvrent pour l’accélération de la phase de production de cette nouvelle découverte à travers un développement fast-track, prévoient la mise en production à partir du troisième trimestre de l’année en cours. 

Amar Malki

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.