La mine de Ghar Djebilet entre en exploitation : Devenir un acteur majeur du marché des produits métallurgiques

Le ministre de l’Énergie et des Mines, Mohamed Arab, a lancé officiellement, samedi à Tindouf, le projet d’exploitation de la mine de fer de Ghar Djebilet. L’entrée en exploitation de cette mine, qui dispose de pas moins de 3 milliards de tonnes de minerai de fer, représente une véritable opportunité de l’Algérie, laquelle peut s’imposer à moyen terme et grâce aux synergies avec les industries sidérurgiques en place comme un acteur majeur du marché mondial des produits métallurgiques.  Dans ce sens, l’expert en géo-économie Abderhman Hadef a estimé hier dans une déclaration à la Radio algérienne que ce projet d’envergure « permettra à l’Algérie de devenir un des grands producteurs des produits ferreux et surtout de disposer d’un gisement de matière première dans le domaine de la sidérurgie et aussi par la suite pouvoir mettre sur le marché international toute cette production ». Selon lui, le plus intéressant aujourd’hui c’est de mettre en valeur ce gisement par l’exploitation sur le terrain et ensuite, ajoute t-il,  par la transformation de cette matière première en Algérie. « Ce qui va permettre à l’Algérie de se positionner comme  l’un des grands producteurs des produits métallurgique et surtout des produits ferreux qui sont fortement demandés sur les marchés internationaux », explique t-il.  

Pour rappel, le ministre de l’Energie et des mines, Mohamed   Arkab a affirmé samedi  que « ce projet structurel se déroulera en plusieurs phases sur une  période allant de 2022 à 2040. La première phase (2022-2025) connaitra une  production de 2 à 3 millions tonnes/an, a fait savoir M. Arkab. Le ministre ajoute que  le minerai de fer sera acheminé par voie terrestre à Béchar où il sera transformé et valorisé par des opérateurs nationaux désirant investir dans ce domaine, en attendant la réalisation de la voie ferrée Béchar-Gara Djebilet. Une fois la voie ferrée réalisée, la seconde phase commencera, ce qui permettra d’optimiser l’exploitation de la mine en produisant de 40 à 50 millions tonnes/an, a poursuivi M. Arkab. Le premier responsable du secteur a également précisé que la réalisation de la voie ferrée, longue de 1.000 km devrait être lancée au cours du premier trimestre 2023. 

Chokri H. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.